Cette page répertorie les différents articles et livres écrits par maître Otake Risuke. Nous avons également ajouté dans la rubrique Paroles transmises les interviews ainsi que les études qui s’appuient sur des rencontres avec le maître. Les articles que nous diffusons en version numérique sont épuisés dans le commerce. Il s’agit dès lors de les rendre accessibles, de les diffuser et ainsi de les sauvegarder.

1. L’enseignement écrit de maître Otake Risuke

A. Les livres

[A.1] The Deity and the Sword : Katori shinto Ryu / Mukei Bunkazai Katori Shinto-ryu

[A.1.1] Première édition : The Deity and the Sword: Katori Shinto Ryu / Mukei Bunkazai Katori Shinto-ryu (無形文化財香取神道流), édition bilingue japonaise/anglaise avec une préface d’Iizasa Shurinosuke Yasusada (20e sōke) (photographie : Sadao Hirata ; traduction : Donn F. Draeger, Terue Shinozuka et Kyoichiro Nunokawa), Minato Research and Publishing Compagny, Tokyo :

  • The Deity and the Sword: Katori Shinto Ryu, Volume I, Minato Research and Publishing Compagny, Tokyo, juin 1977 (1ère édition) / ISBN 0870403788.
  • The Deity and the Sword: Katori Shinto Ryu, Volume II, Minato Research and Publishing Compagny, Tokyo, décembre 1977 (1ère édition) / ISBN 0870404059.
  • The Deity and the Sword: Katori Shinto Ryu, Volume III, Minato Research and Publishing Compagny, Tokyo, mai 1978 (1ère édition) / ISBN 0870404067.

[A.1.2] Deuxième édition : Une nouvelle édition comportant une couverture différente et de titres plus explicites est parue en 1995 chez Japan Publications Trading Co. LTD (Tokyo) :

  • The Deity and the Sword. Katori shinto ryu : Sword techniques, Vol. 1, Japan Publications, Tokyo, juillet 1995 / ISBN 0870409522.
  • The Deity and the Sword. Katori shinto ryu : iai-jutsu, bojutsu, Vol. 2, Japan Publications, Tokyo, juillet 1995 / ISBN 0870409530.
  • The Deity and the Sword. Katori shinto ryu : naginata, sojutsu, Vol. 3, Japan Publications, Tokyo, juillet 1995 / ISBN 0870409549.

Note : On trouvera une comparaison très intéressante entre le livre d’Otake Risuke (dojo de Narita) et celui de Sugino Yoshio (dojo de Kawasaki), Tenshin Shōden Katōri Shintō Ryu Budō Kyōhan (co-écrit avec Mme Ito Kikue), Nishikawa Kiuemion Press, [1ère édition : novembre 1941], sur la page suivante : http://www.koryu.nl/koryu.nl/artik.b2.ENG.budo.kyohan.html.

[A.1.3] Les éditions françaises : Plusieurs éditions françaises de l’ouvrage The Deity and the Sword ont été publiées chez Budo Éditions (Noisy-sur-École) :

[A.1.3.1] Le sabre et le divin. Katori Shintō Ryū : iai-jutsu et bō-jutsu, Budo Éditions, Noisy-sur-École, 2001.

Note :  il s’agit d’une version courte de l’édition originale qui ne traite que de deux disciplines : le iai-jutsu et le bō-jutsu. La photographie qui sert de couverture a été prise lors d’une démonstration d’Otake Risuke à Paris (salle Pleyel) en 1980.

[A.1.3.2] Le sabre et le divin. Héritage spirituel de la Tenshin Shoden Katori Shintō Ryū, Budo Éditions, Noisy-sur-École, 2002.

Note : il s’agit d’une version complète regroupant en un seul livre les trois volumes de la version originale.

[A.1.3.3] Publication des trois volumes séparées suivant le découpage de l’édition originale :

  • Iai-jutsu : Héritage spirituel de la Tenshin Shoden Katori Shintō Ryū, Budo Éditions, Noisy-sur-École, 2007.
  • Ken-jutsu : Héritage spirituel de la Tenshin Shoden Katori Shintō Ryū, Budo Éditions, Noisy-sur-École, 2007.
  • Naginata, bō, sō-jutsu : Héritage spirituel de la Tenshin Shoden Katori Shintō Ryū, Budo Éditions, Noisy-sur-École, 2007.

[A.2] Katori Shintō Ryū : Warrior Tradition

[A.2.1] Édition originale : Katori Shintō Ryū: Warrior Tradition, avec une préface d’Iizasa Shurinosuke Yasusada (20e sōke), Koryu Books, New Jersey (édition bilingue : japonaise/anglaise), 2007.

Note : ce livre est une refonte totale du précédent The Deity of the Sword comportant de nouvelles photographies et des textes plus approfondis (cf. la présentation de l’éditeur : http://www.koryu.com/store/katori-shinto-ryu.html). Cependant, les photographies illustrant les différents katas sont beaucoup moins nombreuses que dans le premier livre.

[A.2.2] Édition française : Katori Shintō Ryū. Héritage et tradition. Le Sabre et le Divin, Budo Éditions, Noisy-sur-École, 2011.

[A.3] Heihō Tenshin Shōden Katori Shintō-ryū

[A.3.1] Édition originale : Heihō Tenshin Shōden Katori Shintō-ryū (平法 天真正伝香取神道流), Tokyo : Zaidan Hojin Nihon Budokan (en japonais), 2012.

Note : Cet ouvrage regroupe les différents articles écrits par M. Otake Risuke parus dans la revue Budō entre 2008 et 2010. On trouvera un reportage vidéo dans lequel Antony Cummin présente cet ouvrage et s’entretient avec Otake Risuke sensei : http://youtu.be/zYEIsv8lPDM

[A.3.2] Édition anglaise : Strategy and the Art of Peace. Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū. Traduit par Daniel Lee, édition supervisée par Alexander Bennett), Nippon Budokan, Tokyo, 2016.

B. Les articles rédigés par maître Otake Risuke

B.1. Les articles en japonais

[B.1.1] « Ken no hihō / 剣の秘法 », dans : Tōken Bijutsu (刀 剣 美術) no. 218, 1975.
Résumé : Dans cet article (« Les secrets du sabre »), maître Otake Risuke présente deux techniques martiales ésotériques : les neufs kuji (九字) qui sont un enchaînement de mouvements avec les mains qui permet d’unifier son esprit et les jūji (十字) qui consiste à tracer avec l’index de la main droite sur la paume de la main gauche une grille magique à neuf traits et y dessiner un caractère selon l’enchantement désiré.

[B.1.2] « Chiba ni ikiru : Tenshin Shōden Katori Shintō-ryū », Aiba no. 67, 1979.

[B.1.3] « Kensei Iizasa Chōisai Ienao kō / 剣聖 飯篠長威斉家直公 », Chiba Kyōiku (千葉教育) no. 288, 1981.
Note : Il s’agit d’une biographie de Iizasa Chōisai Ienao, le maître fondateur de l’école Tenshin shoden Katori shinto. Cet article a été publié sous une forme plus courte en 1994 dans l’ouvrage Sahara Omigawa no Shōwa-shi: Shashin-shū (佐原・小見川の昭和史 : 写真集) dirigé par Andō Misao (安藤操). 

[B.1.4] « Nihonjin to tōken / 日本人刀 剣», Kyōiku Kōhō (教育公報) no. 354, 1984.

[B.1.5] « Katana no kōzō to kinō / 刀の構造と機能 », Kendō Nihon (剣道日本) 4/1985 no. 111, 1985.
Traduction française : « Structure et fonction du katana »

[B.1.6] « Koryū ni miru tōhō no jissai / 古流にみる刀法の実際 », Kendō Nihon (剣道日本) 4/1985 no. 111, 1985.

[B.1.7] « Kensei īzasa chōisai Ienao-Kō / 剣聖・飯篠長威齊家直公 » dans : Sahara Omigawa no Shōwa-shi: Shashin-shū (佐原・小見川の昭和史 : 写真集) dirigé par Andō Misao (安藤操), 1994.
Note : il s’agit d’une version plus courte d’un article du même titre publié en 1981 dans la revue Chiba Kyōiku (千葉教育) no. 288.
Traduction française : « Le saint sabreur : Iizasa Chōisai Ienao »

[B.1.8] « Shikishi ni kaku zayūnomei : “Tenshinshō no kokoro sunawatchi heihō nari” / 色紙に書く座右の銘 天真正意則平法也 », Budō (武道)11/2006, n°480, 2006.
Traduction française : « Ma devise préférée écrite sur le shikishi : Le coeur du Tenshinshō est l’art de la paix ».

[B.1.9] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū / 平法 天真正伝香取神道流 », série d’articles mensuels publiés dans la revue Budō (武道) entre octobre 2008 et septembre 2010.

  • [B.1.9.1] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū no yurai« », Budō n°503 (10/2008).
  • [B.1.9.2] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Katori Jingū no go-yuisho, soshite onshi Hayashi-sensei to no omoide », Budō n°504 (11/2008).
  • [B.1.9.3] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : aitō Iga no Kami Kindō », Budō n°505 (12/2008).
  • [B.1.9.4] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Bushidō no hana, sonkei suru shōgun-tachi », Budō n°506 (01/2009).
  • [B.1.9.5] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : mayoke no iai », Budō n°507 (02/2009).
  • [B.1.9.6] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Chiba-ken mukei bunkazai no shitei », Budō n°508 (03/2009).
  • [B.1.9.7] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : kenjutsu omote no tachi », Budō n°509 (04/2009).
  • [B.1.9.8] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : kenjutsu gogyō, ryōtō, kodachi », Budō n°510 (05/2009).
  • [B.1.9.9] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : bōjutsu, naginatajutsu, sōjutsu », Budō n°511 (06/2009).
  • [B.1.9.10] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : iaijutsu (1) », Budō n°512 (07/2009).
  • [B.1.9.11] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : iaijutsu (2) », Budō n°513 (08/2009).
  • [B.1.9.12] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Jūjutsu », Budō n°514 (09/2009).
  • [B.1.9.13] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Shuriken-jutsu, ninjutsu », Budō n°515 (10/2009).
  • [B.1.9.14] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Tonkō-jutsu (2), hōjutsu, gunbai-hō, noroshi », Budō n°517 (12/2009).
  • [B.1.9.15] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Tonkō-jutsu (3), ki-gaku, chikujō-jutsu », Budō n°518 (01/2010).
  • [B.1.9.16] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Shintō-ryū saisho no ikoku no montei », Budō n°519 (02/2010).
  • [B.1.9.17] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Watashi to nihontō », Budō n°520 (03/2010).
  • [B.1.9.18] « »Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Nagare so seitan Roku hyaku-nen Kinen-sai O kaerimite », Budō n°521 (04/2010).
  • [B.1.9.19] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Katori shinryo-shin-ryoku-ryū kongenshō », Budō n°522 (05/2010).
  • [B.1.9.20] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Umekiyama no ryū so-ka choku kō mihakadokoro », Budō n°523 (06/2010).
  • [B.1.9.21] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Shugyō no kokoroe », Budō n°524 (07/2010).
  • [B.1.9.22] « »Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Shūgyō to kōyō », Budō n°525 (08/2010).
  • [B.1.9.23] « Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū : Heiwa o negau idainaru oshie », Budō n°526 (09/2010).

Note : Les articles parus dans la revue Budō entre 2008 et 2010 ont été regroupés dans un recueil nommé Heihō Tenshinshō-den Katori Shintō-ryū publié en 2012 [A.3.1] au Japon et publié en angalis en 2016 [A.3.1].

B.2. Les articles en anglais

[B.2.1] « A Commentary on the Technique of Sword Drawing », in Judo Illustrated, vol 5/5, 1971, p. 23.

[B.2.2] « The Emergence of the Japanese Sword », in Martial Arts International, vol. 1/1, 1974, p.4-5.

[B.2.3] « Sword Furniture [1] », in Martial Arts International, vol. 1/1, 1974, p.45.
Traduction française : « Monture du sabre [1] »

[B.2.4] « Sword Furniture [2] », in Martial Arts International, vol. 1/3, 1974, p.47.
Traduction française : « Monture du sabre [2] »

C. Avant-propos

[C1] True Path of the Ninja: The Definitive Translation of the Shoninki, Antonin Cummins & Yoshie Minami, Tuttle (Tokyo), 2010, p.9-10.

D. Articles rédigés sous la direction ou collaboration d’Otake Risuke

[D1] « Tenshin shōden Katori Shintō-ryū – issei o fūbi shita sōgō bujutsu / 天真正伝香取神道流 一世を風靡した総合武術 » dans :  Miyamoto Musashi : dokkō no michi musō no koken (宮本武蔵 : 独行の道, 無双の孤剣) de la série Rekishi gunzō shirīzu (歴史群像シリーズ) n°63, édité et publié par Gakushū Kenkyūsha, Tōkyō, 2000..
Note : Cet article a été rédigé par Iizasa Yasusada, le 20e sōke de l’école Tenshin shōden Katori shintō, sous la direction de maître Otake Risuke.
Traduction française : « L’école Tenshin shōden Katori, le bujutsu global qui influença son temps ».

[D2] « Ishu buki no taiji senpenbanka suru sentō no jissō / 異種武器の対峙千変万化る戦闘の実相 » de Tsutsumi Shōji (堤昌) en collaboration (力協) avec Otake Risuke dans : Zusetsu Nihon buki shūsei : Ketteihan (図説・日本武器集成 : 決定版), Gakken, 2005.

2. Paroles transmises de maître Otake Risuke et de ses fils

E. Interviews

E.1. Interviews en japonais

[E.1.1] « Bujutsu-ka ni kiku, “watashi no kodawari no hitofuri” Ōtake Risuke (Katori shintō-ryū) / 武術家に聞く、“私のこだわりの一振り” 大竹利典(香取神道流)», Gekkan hiden (月刊 秘伝) n°297, 09/2012, p.24-29.
Traduction française : « Ma manière de mouvoir le sabre. Otake Risuke (Katori-shinto-ryu) ».

[E.1.2] « Nekusuto jenerēshon : hiden no keishō-sha-tachi dai 1-kai Katori shintō-ryū Kyōsō Shigetoshi », interview de Kyoso Shigetoshi, Gekkan Hiden n°305, 05/2013.
Traduction française : « Nouvelle génération : les secrets de la transmission. 1ère série : Kyōsō Shigestoshi de l’école Katori shintō ».

[E.1.3] « Shinshun tokubetsu taidan “Hiranori tenshinshōdenkatorishintōryū 600-nen no rekishi to dentō” » (新春特別対談「平法 天真正伝香取神道流 600年の歴史と伝統」), Budō (武道), janvier 2020.
Note : il s’agit d’une interview d’Otake sensei par Kōmura Masahiko-sensei, président de la Nippon Budōkan.

E.2. Interviews en français

[E.2.1] « Par le sang versé » (interview d’Otake Risuke par P. Y. Bénoliel), in : Karaté Bushido n°113, 1985 : p. 34-38 et p.47.

E.3. Interviews en anglais

[E.3.1] « The first interview with Risuke Otake of Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu, Japan’s oldest martial arts school », in : Dragon Times, Volume 18, 2001, p.32.

F. Rencontres avec le maître cités dans différentes études

F.1. Études en japonais

[F.1.1] « Koryū sōgō bujutsu no Katori shintō-ryū – Ōtake Risuke / 古流総合武術の香取神道流・大竹利典 », publié dans l’ouvrage Kaiden Nihon Kobudō (皆伝 日本古武道), éditions Fukushōdō, 1998, p.59-63.
Note : L’article original date de 1984.
Traduction française : « L’école Katori shinto : une école martiale globale – Otake Risuke »

[F.1.2] « Hiden-waza o motomete Katori shintō-ryū iai-jutsu / 秘伝技を求めて香取神道流居合術 », Karate-to-Bujutsu (空手と武術), 4/1985.
Traduction française : « À la recherche des techniques secrètes du iai-jutsu de l’école Katori shintō »

[F.1.3] « Tenshin shōden Katori Shintō-ryū / 天真正伝香取神道流 », Kendō Nihon (剣道日本) n°173 (06/1990).

[F.1.4] « Tenshin-shōden-katori-shintō-ryū shihan Ōtake Risuke-san ― roku hyaku-nen no dentō o kōsei ni tsutaeru / 天真正伝香取神道流師範 大竹利典さん―六百年の伝統を後世に伝える / 清野文男 », Chiba keizaikihō (ちば経済季報) n°42, 09/2000, p.45-46.

[F.1.5] « Tenshin shoden Katori shinto ryu (Chiba-ken shitei mukei bunka) / 天真正伝香取神道流(千葉県指定無形文化財)», Kōhō Narita (広報なりた) n°1013 (15/10/2003).
Traduction française : « Tenshin shoden Katori shinto ryu (bien culturel immatériel de la Préfecture de Chiba) »

[F.1.6] « Hakuheisen-no-ken ri o yomu – tateki no kurai / (白兵戦の剣理を読む-多敵之位) », Gekkan Hiden (月刊 秘伝) n°182, 11/2003.
Traduction française : « Comprendre la logique des combats rapprochés – Le positionnement contre plusieurs adversaires »

[F.1.6] « Kō ga sasaeta denshō no tsusutemu / “孝” が支えた伝承のツステム », Gekkan Hiden (月刊 秘伝) n°182, 11/2003.
Traduction française : « Un système de transmission soutenu par la piété filiale »

[F.1.7] « Katori shinto ryu / 香取神道流 », in : Nihon no kenjutsu DVD serekushon ― jutsugi shōkai (rekishigunzō shirīzu) / 日本の剣術DVDセレクション―術技詳解 (歴史群像シリーズ), Gekkan, (学研), 2008.
Note : Cet ouvrage accompagné d’un DVD s’intéresse à trois écoles traditionnelles : Katori shintō-ryū, Yakumaru Jigen-ryū et Yagyuu shingan-ryū. Il s’agit d’une version réduite à ces trois écoles des ouvrages Nihon no kenjutsu / 日本の剣術 volume 1 (2005) et Nihon no kenjutsu / 日本の剣術 volume 2 (2006). Ces deux ouvrages ont été compilés en un seul volume qui présente 20 écoles traditionnelles : Ketteihan Nihon no kenjutsu / 決定版日本の剣術 (2012).
Lien : Tenshin Shōden Katori Shintō-ryū (Nihon no kenjutsu DVD)

[F.1.8] « Ken no kami wa bu no kami 剣の神は武の神 », Kendō Nihon (剣道日本) n°350 (04/2005).
Traduction française : « Le dieu du sabre est un dieu de la guerre ».

[F.1.9] « Hidarite kusuriyubi no pawā / 左手薬指のパワー », Kendō Nihon (剣道日本) n°350 (04/2005).
Traduction française : « La puissance de l’annulaire de la main gauche ».

[F.1.10] « Kumazasa no oshie / 熊笹の教え », Kendō Nihon (剣道日本) n°350 (04/2005).
Traduction française : « L’enseignement des feuilles de bambou ».

[F.1.11] « Keiko ni keiko o kasaneru kekka, arasoi kara hanareru / 稽古に稽古を重ねる結果、争いから離れる » écrit par Satō Yoshimichi (佐藤嘉道) dans son ouvrage : Kokoro ni hibiku kotonoha (心に響く言の葉), Kitensha publication, Tokyo, 2006, p.77-82.
Traduction française : « Par des entraînements répétés, on éloigne le combat »

[F.1.12] « Misaki Kazuo × Ōtake Risuke (Tenshin-shōden-katori-shintō-ryū shihan) : “Katori no “gokui” wa, ikirukoto ni ari” / 三崎和雄 × 大竹利典 (天真正伝香取神道流 師範)「香取の“極意”は、生きることにあり」», Gong (05/2011).
Traduction française : « Misaki Kazuo vs Ōtake Risuke (maître-instructeur de l’école Tenshin-shōden-katori-shintō) : “le secret ultime de Katori est le fait de vivre” ».

[F.1.13] « Hiden no tachisuji Tenshin shōden Katori shintō ryū / 秘伝の太刀筋 天真正伝香取神道流 », Kendō Nihon (剣道日本) n°462 (08/2014).
Traduction française : « Les secrets de l’escrime de l’école Tenshin shōden Katori shintō ».

F.2. Études en anglais

[F.2.1] « The Classic weapons schools of Japan », in : The Way of the Warrior: The Paradox of the Martial Arts, Howard Reid & Michael Croucher, The Overlook Press, New York, 1995 : p.118-151.
Note : Le chapitre consacré à la Katori shinto-ryu comporte de nombreuses citations d’Otake Risuke. Cet ouvrage se fonde sur la série d’émissions intitulé The Way of the Warrior consacrées aux arts martiaux diffusés par la BBC en 1983 dont l’épisode The Samurai Way est entièrement consacré à la TSKSR.

[F.2.2] « Tenshin shôden Katori shintô-ryû », in Old school, Essays on Japanese Martial Traditions, Ellis Amdur, Edgework, USA, 2002.
Note : Le chapitre consacré à la Katori shinto ryu se fonde sur une série d’entretiens avec Otake Risuke réalisés à la fin des années 1970. Notons que la version mise à jour de l’ouvrage parue en 2013 sous le titre de Old School. Essays on Japanese Martial Traditions. Expanded version, Freelance Academy Press, Wheaton, ne contient pas de nouveaux entretiens avec Otake Risuke.
Traduction française : Traditions martiales : Origine et transmission du savoir dans les écoles d’escrime japonaise (Budo éditions, 2006).

[F.2.3] The Intangible Warrior Culture of Japan: Bodily Practices, Mental Attitudes, and Values of the Two-sworded Men from the Fifteenth to the Twenty-first Centuries, thèse de doctorat présentée par Anshin Anatoly, UNSW Canberra (Australie), 2009.
Note : Cette étude comporte de très nombreuses références à l’école de Katori shinto-ryu et des informations tirées d’entretiens avec Otake Risuke.

[F.2.4] « Defense Against a Ninja’ A 500-Year-Old Oral Tradition on Ninjutsu« », in : True Path of the Ninja: The Definitive Translation of the Shoninki, Antonin Cummins & Yoshie Minami, Tuttle (Tokyo), p.173-189.
Note : Retranscription d’un entretien accordé par Otake Risuke à Antony Cummins en septembre 2009 concernant la tradition de défense de l’école contre les techniques utilisées dans le ninjutsu.
Lien : présentation vidéo par Antony Cummins : http://youtu.be/Ome-szNTvtU
Traduction en espagnol : Katori shinto-ryu ninjutsu kuden, dans la série Ninjutsu Kento. Estudios sobre Ninjutsu par Rafael Siberon Carabello.

[F.2.5] The Buddhist Goddess Marishiten, A Study of the Evolution and Impact of her Cult on the Japanese Warrior,D. A. Hall, Brill, Leyde, 2013.
Note : Il s’agit de la publication de la thèse de D. A. Hall soutenue en 1990 sous le titre de Marishiten : Buddhism and the Warrior Goddess, D. A. Hall, University of California, Berkeley. Une partie de cette étude est consacrée à la place de la divinité Marishiten dans l’école Katori shinto ryu (p. 274-292) et se fonde en partie sur une série d’entretiens avec Iizasa Shurinosuke Yasusada (sōke à la 20e génération) et Otake Risuke à Narita (Japon) entre 1986 et 1989.

[F.2.6] « Tenshin shoden Katori shinto-ryu kenjutsu », in : Sword Techniques of Musashi and the Other Samurai Masters, Fumon Tanaka, Kodansha USA, 2013 : p. 159-169.
Note : L’édition originale en japonais a été publiée en 2011. Dans le chapitre consacré à la Katori shinto-ryu, Tanaka rencontre Otake Risuke qui lui enseigne alors quelques fondamentaux de son école, le tout illustré de très nombreuses photographies.

G. Conférences

[G1] « Tenshin Shoden Katori shinto ryu : Un Arte Marcial Integral », conférence d’Otake Risuke traduite en espagnol par Francisco Comerón Borrego (shidosha Espagne).
Note : La date et le lieu de cette conférence ne sont pas indiqués. Il se pourrait qu’elle eut lieu lors de la visite du maître à Badajoz en Espagne en juin 1998.
Lien : le lien d’origine n’est pus valide http://www.katori-shinto-ryu.es/Articulos_files/Conferencia%20Otake%20sensei.pdf

Laisser un commentaire

Fermer le menu